Xavier Jaffré Communication

Les pauvres de banlieue

Les pauvres de banlieue

Les pauvres me sidèrent toujours. Ils trouvent curieux pourquoi je cherche selon eux à être invisible. L’affaire est grave et sérieuse, les pauvres sont des charognards sans éducation et sans la moindre culture, sans objectif, qui se croient intérressants alors qu’ils sont nuls et cherchent à vouloir contrôler ma vie alors que ce sont des parasites et des clochards. Le pire de la pauvreté, c’est vraiment le manque de culture. Et question culture chez les pauvres, il n’y a rien sur la commune d’Ivry sur Seine, plus particulièrement dans la barre de mon immeuble.

Que veulent exprimer les pauvres par le mot invisible? Ces imbéciles pensent à tort que je suis une célébrité. Une célébrité, les crétins, les célébrités sont des prostituées, je préfère être un maquereau et relever les compteurs. Je suis un peu connu comme un boss.

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre   

Les pauvres cherchent à briller sans être brillant, ils ont ce côté enfantin très ridicule dans l’âge adulte, de vouloir se pavaner et se montrer partout et sans retenue, cela est aussi disgracieux qu’une jolie fille à qui il manque une dent dans la bouche. C’est séduisant chez une fillette une dent en moins, mais très repoussant chez une jeune femme adulte, cela fait clochard. Quand les pauvres vont commencer à se cultiver, ils vont vite avoir honte de se montrer partout comme des zouaves de banlieue aussi vulgaires qu’un noir la casquette de travers avec son réveil matin autour du cour aux Galeries lafayette. Ils seront discrets comme moi et dans la retenue et surtout la dignité.

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre   

Les pauvres de mon quartier qui se demandent pourquoi je ne cherche pas à plaire aux femmes sont les pires primitifs qui puissent exister et ils sont pénible à n’y pas croire, et la loi nous interdit de les tuer, c’est un comble. On a même pas le droit de leur donner le fouet non plus. C’est terrifiant cette soumission aux charognards qui n’ont au passage, aucune dignité. Donc nous devons vivre avec des pauvres sans grand intérêt culturel et les supporter.

Je ne crois pas que mes écrits puissent plaire aux pauvresses, ni même aux bourgeoises. Je n’écris pas pour plaire mais pour faire du fric. Et question fric, la plus gigantesque opération menée de tous les temps par moi-même est en très bonne voie semble t-il.

Xavier Jaffré

Pour découvrir mes livres, cliquez sur le lien bleu ci-dessous:

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre   

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s