La police nationale n’est plus opérationnelle.

5806447_2016-05-18t105322z-1496369450-lr1ec5i0u8ni0-rtrmadp-3-france-politics-protests-police

La police nationale n’est plus opérationnelle.

La police nationale a perdu de son lustre et de ses compétences. En réalité il n’y a plus de police depuis bien longtemps. Jadis le terrorisme était de la compétence de la police nationale, mais il faut constater que celle-ci est à présent impuissante à agir et à prévenir les attentats de masse et les fusillades ordinaires en pleine rue.

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre 

Nous manquons de vrais policiers expérimentés de terrain.

Les attentats parisiens de ces derniers mois sont des vrais faux attentats qui peuvent éventuellement faire penser à ceux que nous avons eut en 1981 dans la rue des Rosiers ou des professionnels membres des services secrets de je ne sais plus quel pays se sont promenés dans la rue des Rosiers en mitraillant tranquillement tous les passants et les magasins. Il est à noté qu’ils ont prit la fuite sans se suicider et sans laissé de traces à part une motocyclette calcinée si mes souvenir sont exacts.

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre 

Je suis ancien militaire professionnel. Considéré comme un surdoué avec mes camarades faisant parti de l’élite régimentaire, capable de combattre aux côtés de la légion étrangère au temps de la guerre froide contre l’envahisseur soviétique. 

Il faut compter deux ans pour fabriquer un combattant correct, nous autres simples appelés du contingent étions très bien formés par des officiers dont certains selon les rumeurs avaient fait le Tchad et le Liban. Et étions devenu en un an, voir moins, de redoutables combattants pour de simples appelés du contingent. C’était en 1986, avec les attentats terroristes dont celui de la rue de Rennes qui a poussé le gouvernement de Jacques Chirac à utiliser l’armée pour patrouiller dans les rues. Le régiment dans lequel j’étais faisait la sieste, en particulier mon unité qui est passé de 30 hommes en temps normal à plus de 100 hommes d’un seul coup pour combattre le terrorisme aux frontières. Stages commandos à Valdahon, manœuvres diverses à Mailly et des missions réelles avec la police de l’air et des frontières, la gendarmerie et les douaniers m’ont apprit à observer une automobile dans la rue et à savoir instantanément combien de personnes sont à l’intérieur, s’il y a des armes ou de la drogue dedans et estimer la charge contenu dans le coffre et tout cela en une fraction de seconde.

J’ai plus apprit mon métier de l’ultra sécurité avec la gendarmerie et les douaniers qu’avec la police de l’air et des frontières dont l’incompétence et le manque de discipline était assez affolant pour certains.

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre 

À cet époque, il y a 30 ans déjà, il n’y avait pas autant de femmes dans la police nationale semble t-il, c’est sans doute une impression. Ce qui est certain, c’est que les femmes ne doivent plus entrer en masse dans la police nationale ni même accéder trop facilement au grade de commissaire. Il faut de la compétence et bannir définitivement la parité homme femme. La présence des femmes dans la police doit se faire au mérite comme dans l’armée, seules les meilleures doivent être admises. 

Dans la lutte anti terroriste, la police doit affronter des hommes solidement entraînés et performants et incroyablement déterminés. C’est déjà dur pour un homme, alors pour une femme n’en parlons pas, n’en parlons plus, elle est dépassée car non formée et sans doute non dotée de l’agressivité indispensable pour y faire face. Nous avons des civils ( la police ) face à des militaires ennemis, ou du moins, à une petite unité paramilitaire très dynamique, efficace, très mobile, que seule la gendarmerie est capable d’intercepter dans un très court délai. La police est non opérationnelle et incompétente pour ce type d’opération qui fait parti d’une action de guerre certaine, de la compétence de l’armée, donc de la gendarmerie.

La diminution des effectifs de la gendarmerie est un crime odieux de la part de Nicolas Sarkozy et même de François Hollande, cela met en danger toute la population, et les terroristes le savent très bien. La gendarmerie est dissuasive, les terroristes en ont peur. En réalité tout a été conçu avec le nouvel ordre mondial pour faciliter les tueries à Paris en diminuant le nombre de gendarmes et en les empêchant d’intervenir car ils sont très efficaces. Je me méfie de la préfecture de police de Paris que je considère comme responsable de ces attentats parisiens en collaboration très étroite avec la DGSI. Nos élus sont des vendus à l’ennemi. Les patrouilles de l’armée dans Paris et autres grandes villes ne sont pleinement efficaces que si elles se font avec la gendarmerie et non la police nationale. 

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre 

Pourquoi la police n’est pas efficace dans la lutte anti terroriste?

Pourquoi la police n’est pas efficace dans la lutte anti terroriste? Cela tient principalement à son essence originelle: le simple maintient de l’ordre qui est louable et indispensable bien entendu à toute nation civilisée, ainsi que les enquêtes de police. Mais elle n’a plus son essence militaire intrinsèque via le service national actif obligatoire pour tous les jeunes hommes. La suppression du service militaire fait que les policiers sont médiocres pour ne pas dire inefficaces. Si le malheureux policier brûlé vif dans sa voiture entre Grigny et Viry-Châtillon dans l’Essonne avait fait son service militaire, jamais il ne serait fait avoir de la sorte. Il aurait été infiniment plus vigilant et il aurait échappé à cette action commando. De plus, s’il n’était que simple adjoint à la sécurité, pourquoi l’avoir laissé seul alors qu’il devait être encadré par des gradés dignes de ce nom?

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre 

La police nationale a été féminisée et asexué à outrance.

Une femme commissaire ne sert à rien. C’est une planquée qu’on le veuille ou non. Sauf pour de très rares éléments. La féminisation à outrance d’un corps masculin qui ped de s virilité par la suppression du service militaire ne fait qu’emasculer progressivement un service de l’Etat. Un commissaire de police part le premier en intervention pour prendre les balles à la place de ses hommes sous son commandement. Une femme peut elle faire cela? En réalité le pourcentage est infime, très infime et demande une forte dose d’agressivité que seuls les hommes possèdent. Une intervention contre des malfaiteurs exige de la part du commissaire de police de l’agressivité et de la détermination en fonction bien entendu de sa santé et de son taux d’énergie disponible. Le commissaire qui part le premier fait ce qu’il peut, et non ce qu’il veut hélas.

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre 

Xavier Jaffré

Pour découvrir mes livres, cliquez sur le lien bleu ci-dessous:

http ://recherche.fnac.com/ia3163428/xavier-jaffre 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s