Les cas sociaux et les pauvres ainsi que le parti communiste sont destinés à disparaître définitivement d’Ivry sur Seine grâce au Grand Paris. La raison en est simple, seuls les êtres les plus sophistiqués vont rester ou se transformer, les autres vont devoir partir et ce sera très bien pour eux.

paris-1205086_960_720

Les cas sociaux et les pauvres ainsi que le parti communiste sont destinés à disparaître définitivement d’Ivry sur Seine grâce au Grand Paris. La raison en est simple, seuls les êtres les plus sophistiqués vont rester ou se transformer, les autres vont devoir partir et ce sera très bien pour eux.

Les cas sociaux et les pauvres ainsi que le parti communiste sont destinés à disparaître définitivement d’Ivry sur Seine grâce au Grand Paris. La raison en est simple, seuls les êtres les plus sophistiqués vont rester ou se transformer, les autres vont devoir partir et ce sera très bien pour eux. En effet, les pauvres et les ratés se sentent mal à l’aise lorsqu’ils se déplacent à Paris intra muros, rien n’est fait pour eux, tout est trop chic, trop cher, trop luxueux pour eux et ils s’en rendent compte tout de suite. Bien entendu, ils en sont les responsables, c’étaient à eux de s’adapter et de suivre des cours du soir pour changer de métier et avoir une bonne situation de cadre dirigeant par exemple.

Actuellement, le parti communiste fait beaucoup de mal aux ivryens. Il leur fait miroiter une fausse situation en les empêchant d’évoluer et de se former, les cas sociaux sont poussés vers la paresse car les élus communistes pensent à leur propre situation qu’ils souhaitent conserver. La pauvreté est leur fond de commerce, il leur faut des cas sociaux. L’opposition, la droite hypocrite, ne dit pas la vérité sur ce qui va se passer, elle fait miroiter aux ivryens un social à la sauce communiste édulcorée pour récolter des bulletins de vote, ce qui les intéressent, c’est le pouvoir et rien d’autre. La droite peut gagner les élections mais elle n’aura aucun pouvoir, le prochain maire de droite sera un maire d’opérette qui exécutera les ordres du maire de Paris au mieux. Au pire, du Conseil régional d’Ile de France.

https://www.kobo.com/fr/fr/search?query=xavier%20jaffr%C3%A9&fcsearchfield=Author

Quand tous les pauvres quitteront Ivry-sur-Seine, ils se retrouveront entre-eux plus loin en province ou en lointaine banlieue dans des logements neufs, beaucoup plus confortables, adaptés à la nature dans des espaces verts où ils pourront se reposer. Paris est trop stressant pour eux, c’est bon pour les parisiens Paris, le stress ils ne savent pas ce que c’est. Les mutations de l’habitat, des transports et des emplois vont tendre à faire disparaître substantiellement l’insécurité. Le chômage des jeunes va disparaître de manière assez net car les enfants aujourd’hui toujours scolarisés, exerceront des métiers qui n‘existent pas encore, en particulier dans le transhumanisme avec les nouveaux métiers liés avec, comme un nouveau système d’assurance ou de mutuelle par exemple, la fabrication de pièces détachées pour les humains, la robotique qui va progressivement envahir nos vies quotidiennes, sans oublier les start-up d’aujourd’hui qui vont devenir les géants de l’industrie de demain fournisseurs d’emplois dans le futur bref, un avenir encore incertain s’annonce mais il sera équitable et plutôt agréable.

https://www.kobo.com/fr/fr/search?query=xavier%20jaffr%C3%A9&fcsearchfield=Author

Effectivement, les pauvres, c’est-à-dire les imbéciles, ceux qui ont préféré faire l’école buissonnière jusqu’à l’âge adulte vont payer au prix fort tout cela, ils se sont exclu eux-même du progrès social en refusant de suivre des formations continues. Cependant, repoussés en lointaine banlieue, ils connaîtront de gré ou de force les vertus de la formation continue, ils évolueront tout de même, leur qualification va augmenter ainsi que leur rémunération et leur intelligence qui va être poussée vers le haut. Leurs enfants seront intelligents, ils fréquenteront des lycées de haut niveau et des universités poussées vers l’excellence que Paris ne possédera pas forcément. Le Grand Paris a du bon, il poussera tout le monde à se surpasser. Ce sera une compétition sympathique ou chacun va se mesurer à lui-même, il ne va pas exclure les citoyens, mais les inclure dans des nouveaux ensembles, des bulles protectrices qui les aideront à se transformer à passer de la chenille au papillon. A partir des pauvres repoussés en banlieue, émergera sans aucun doute une nouvelle bourgeoisie. Ce sera la fin définitive du communisme.

https://www.kobo.com/fr/fr/search?query=xavier%20jaffr%C3%A9&fcsearchfield=Author

Xavier Jaffré

xavier-jaffrc3a926

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s