L’intelligence artificielle à la française. 

robot-2301646_960_720

L’intelligence artificielle à la française. 

L’intelligence artificielle est une réalité à la fois tangible et intangible. Elle est partout et se développe. Cruciale dans le transhumanisme, elle l’est tout autant dans l’aérospatiale que dans la défense. Nos libertés doivent être protégées des à présent. En effet, partout on parle des droits de l’homme mais cette intelligence artificielle ne fait que les bafouer au nom de la pseudo sécurité qui n’a jamais arrêter le terrorisme et les attentats de Londres en 2005 nous a prouvé sa totale inefficacité.

Notre société est carcérale et fait avancer au pas cadencé les citoyens dans le même sens, un sens giratoire absurde. Sachez que dans le métro et les gares, des bornes wifi volent et pillent sans vergogne les données personnelles des terminaux informatiques de poche et des ordinateurs personnel des voyageurs au nom de la lutte anti terroriste. Cette technologie n’a pas empêché de se produire la fusillade de Charlie hebdo et une autre fusillade plus spectaculaire, celle de la salle de spectacle du Bataclan.

La réalité est autre. Un terroriste fait ce qu’il veut quelque soit les filets électromagnétiques déployés sur tout le territoire. Quand une puissance étrangère décide de frapper, elle le fait. Elle en a les moyens. Pour éviter et anticiper ces actions de guerres, rien ne remplace la présence des policiers plus utiles sur le terrain que devant un écran de contrôle.  Mais surtout, c’est bien la faillite de tous les services de renseignements que l’on évoque depuis 2001; soit ils ne sont pas écoutés lorsqu’ils détectent une menace, soit ils sont dans l’incapacité de pressentir et d’anticiper les nouvelles menaces. 

L’intelligence artificielle pour la sécurité est en réalité un vaste système de contrôle de la population qui n’est pas très efficace, et profondément anti démocratique.

Pour les présidentielle de 2012, Xavier Jaffré avait déclaré par écrit que l’intelligence artificielle était un virage que la France n’avait pas le droit de rater. Et que c’était plus important encore que le nucléaire. Parti UDTF.

Le nucléaire est une affaire définitivement acquise en ce qui concerne la fission atomique. Sans l’intelligence artificielle, il sera impossible d’accéder à la fusion nucléaire, indispensable pour un nucléaire plus propre. Reproduire ce que la nature à créé avec les étoiles qui fonctionnent toutes à la fusion nucléaire, nous demandera une puissance informatique pharaonique. Le fonctionnement des étoiles à éxigé une formidable intelligence pour les engendrer, un esprit de nature totalement inconnue et doté d’une puissance prodigieuse que nous ne connaissons pas et que des scientifiques n’osent plus un seul instant appeler Dieu.

La France ne doit pas commettre la même erreur qu’avec le Minitel en matière d’intelligence artificielle. Très esthétique mais trop coûteux et surtout trop intimiste, le Minitel souffrait d’une considérable lenteur pour accéder aux serveurs. Élitiste à l’extrême, peu de foyers français l’utilisaient. Ce fut néanmoins une très belle aventure technologique accessible à l’époque au plus grand nombre possible de clients chez France Telecom.

Ce fut la découverte de l’interactivité, un concept qui a très fortement marqué les années 80 avec le rubik’s cub.

 Légiférer l’IA est excellent à condition ensuite de passer à l’action tous azimuts pour la développer et rester en contact avec le monde et mutualiser les savoirs. Il y a un cauchemar qui pend potentiellement au nez de l’humanité est l’arrivée massive de robots tueurs dans les conflits armés. D’où l’importance de bien légiférer en matière d’intelligence artificielle avant qu’un carnage massif au niveau mondial se déclenche. Il faudrait légiférer sur des robots infirmiers qui viendraient secourir les populations civiles et les belligérants dans les deux camps. C’est à méditer sérieusement avant une catastrophe sérieuse.

IBM Industrie Business Machine(s) durant la seconde guerre mondiale était, en terme d’intelligence artificielle, assez avancée. Il semblerait que cette matière hautement technologique soit plus du domaine de la R et D des entreprises plutôt que des États qui sont hélas incapables de prouesses technologiques. L’une des rares choses que la France ait pu faire pour le grand public, à été encore une fois, il faut le rappeler le Minitel.

Xavier Jaffré 

xavier-jaffrc3a926

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s