Un faux contrôle judiciaire contre Xavier Jaffré le 4 février 2019. Un scandale à Ivry-sur-Seine et dans le Val de Marne.

commissariat_ivry1

Un faux contrôle judiciaire contre Xavier Jaffré le 4 février 2019. Un scandale à Ivry sur Seine et dans le Val de Marne.

Xavier Jaffré est le président fondateur du parti politique de droite UDTF Union Des Travailleurs Français. Il est maltraité par des ripoux de la police nationale, place Marcel Cachin à Ivry sur Seine.
UDTF n’est pas de centre droit. Il est à droite et ultra à droite. C’est la droite dure.
Xavier Jaffré a été victime d’un faux contrôle judiciaire à Ivry sur Seine de la part d’un gardien de la paix corrompu, un chef de patrouille, le même tordu qui l’avait menacé et provoqué au siège de l’OPH Ivry. Cette fois-ci, ce chef de patrouille à eut l’audace d’arrêter Xavier Jaffré pour le contrôler le février 2019 vers 18h ou 20h. Non loin de l’avenue Paul Vaillant Couturier.
En rétention administrative, Xavier Jaffré à été invité à monter à bord de la voiture de police sans être menotté. Arrivé au commissariat de police, le chef de patrouille très agressif et vindicatif déjà au siège de l’OPH Ivry, lui montre un document qui servait de contrôle judiciaire, une fiche de recherche fabriquée de toute pièce avec n’importe quel logiciel de traitement de texte, sur lequel faisait la mention suivante: « Interdiction de circuler à Ivry-sur-Seine et d’approcher le commandant Régis Orsini». Ce papier non tamponné à été replié par le chef de patrouille qui l’a rangé dans un bureau.

Ce contrôle judiciaire était un faux. Xavier Jaffré à fait l’objet d’un contrôle judiciaire du 20 avril 2018 au 2 juillet 2018. Il était officiellement libre de circuler ou il voulait à Ivry-sur-Seine.
Placé en rétention administrative pour contrôle et vérification, Xavier Jaffré à été invité à déposer ses effets personnels dans une boîte. Puis il a été transporté en voiture de police à Créteil afin de rencontrer un officier de permanence à l’hôtel de police. L’arrivée de Xavier Jaffré à fait du bruit chez les policiers honnêtes, lesquels étaient tous informés de ce faux contrôle judiciaire et le nom de Nicolas Menguy à été évoqué comme étant l’auteur de ce feux contrôle judiciaire contre Xavier Jaffré.
En effet, Xavier Jaffré circulait tout à fait normalement à Ivry sur Seine depuis l’été dernier et aucune patrouille ne l’a arrêté pour avoir circulé à Ivry sur Seine à part le 6 août 2018 à 13h45, une erreur informatique du tribunal de Créteil. Une erreur tout à fait douteuse. Le coup monté est tout à fait flagrant, cela ne fait plus l’ombre d’un doute.

À l’hôtel de police, un gradé à recommandé à Xavier Jaffré de prendre un avocat. Les formalités accomplites, il a été conduit au commissariat de police d’Ivry sur Seine dans lequel il a passé une nuit au poste dans une cellule. Le lendemain matin une avocate s’entretien avec lui. Puis il retourne dans sa cellule. Le gardien de la paix en civil Laura Bonniol vient le chercher pour l’auditionner.

Xavier Jaffré s’explique avec Laura Bonniol qui refuse d’admettre ses torts et fait parti du complot de ce faux contrôle judiciaire. L’avocate de Xavier Jaffré à été très efficace et à obligé Laura Bonniol de supprimer ce faux contrôle judiciaire prononcé crapuleusement contre Xavier Jaffré dans une impunité totale et absolue.

Laura Bonniol gardien de la paix. Un scandale d’Etat.

Laura Bonniol à remis à Xavier Jaffré une convocation pour le tribunal, une audience pour le 3 octobre 2019 sans avoir été auditionné, à la fameuse 10e chambre correctionnelle qui viole les droits des prévenus honnêtes et viole les droits des journalistes et ignore le droit des médias et les prescriptions. Cette convocation pour le tribunal concerne le juge d’instruction Laurence Lazerges qu’il avait outragé sur ce portail d’informations hébergé aux États-Unis et intouchable par les lois françaises.

Laura Bonniol à remit à Xavier Jaffré une autre convocation pour le 6 février 2019 à 10h pour avoir outragé le préfet Laurent Prévost su ce portail d’informations hébergé aux États-Unis d’Amérique dont l’article datait du mois d’avril 2018 conformément à l’article 65 de la loi du 18 juillet 1881 qui régit le droit des médias.

Pour en revenir sur la convocation au tribunal pour le 3 octobre 2018, le gardien de la paix monsieur Maille au 36 rue du Bastion l’avait convoqué en juin 2018 pour ce sujet d’outrages sur internet. Le gardien de la paix en civil monsieur Maille lui a demandé de supprimer une série d’articles consacrés à ce juge d’instruction. Ce qui a été fait dans les locaux de la police. Pourquoi donc cette convocation au tribunal de Créteil à la10e chambre correctionnelle? C’est de la corruption suprême bien entendu puisque le procureur de la république de Paris a classé l’affaire sans suite en raison de mon acceptation de la suppression des articles outrageants.
Mercredi 6 février 2019. Des faits prescrits depuis près d’un an.
Xavier Jaffré est en garde à vu. Motif: outragé contre le préfet Laurent Prévost. Xavier Jaffré à expliqué qu’il a outragé au sens large le préfet à raison car celui-ci l’a fait expulser illégalement de son logement à la demande du maire Philippe Bouyssou et du président Christian Favier.

Xavier Jaffré à expliqué à Laura Bonniol que les faits sont prescrits. Laura Bonniol qui pratique à outrance les excès de zèle à prit la défense du commandant Régis Orsini et de la commissaire Anouck Fourmigué devant ses collègues. Pourtant ces deux gradés ont commandité l’assassinat de Lyne Jourdan à la demande du parquet de Créteil ( tribunal de commerce) et de la préfecture du Val de Marne car elle se défendait contre des corrompus de liquidateurs judiciaires qui ont ruiné son commerce à Gentilly, le magasin Tout à soie consacré à la lingerie. Lyne Jourdan à été jalousée par des commerçants qui sont aussi des juges consuls, ils l’ont pillé et détruite. Le parquet de Créteil est un scandale.
Laura Bonniol est un agent de police corrompu proche de Philippe Bouyssou et de Thierry Rosset.

Des dépôts de plainte au secrétariat de l’Elysée ont été effectués contre elle ainsi que contre le préfet du Val de Marne en poste à Créteil Laurent Prévost et son secrétaire de cabinet Sébastien Lyme.
Xavier Jaffré

 

transhumanisme-1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s