La gestion d’entreprise. Un problème quotidien à gérer au centime près.

stock-624712_960_720

La gestion d’entreprise. Un problème quotidien à gérer au centime près.

Il faut impérativement le savoir, qu’en période de crise ou de vaches grasses, que même dans une société anonyme aux dimensions galactiques, que chaque centime compte autant qu’un euro; et qu’il est donc important de réduire ses dépenses pour éviter l’embarras et conserver ainsi une trésorerie acceptable. Ce fait est accepté par tous et les logiciels de gestion contribuent grandement à bien contrôler les encaissement et les décaissements. Cependant, quelquefois, il est indispensable et nécessaire de piocher un peu plus que d’habitude dans la caisse, afin de rebondir plus loin sur le court terme.

Le temps ou l’argent coulait à flot dans certains secteurs industriels ou de service est révolu. Tout fonctionne à présent ou presque à la gestion qui optimise les bénéfices. Certaines boîtes augmentent leurs salariés d’autres non en grande partie grâce aux nouveau. Secteurs technologiques qui changent tout car fortement rémunérateurs. 

Dans le secteur industriel de la presse, les annonceurs ne font pas leur travail. Ils ne sont plus à la hauteur de leur tâche et de certaines de leurs obligations. Ils refusent de débourser l’argent indispensable pour assurer la promotion de leur marque et de leurs produits. Dans ces conditions, c’est le marché de la presse que l’on peut citer en exemple, qui s’est lamentablement effondré, tant sur internet que sur le papier. 

 Il faut des annonceurs solides, un club d’annonceurs nouvelle génération qui n’a peur de rien et qui est prêt à débourser les millions d’euros qu’il faut pour relancer la pleine activité économique dans l’industrie rien que sur le plan national.

Par extension ce sont les annonceurs régionaux et même locaux qui emboîteront très rapidement le pas. Certes, ce qui manque en France, c’est un allègement très considérable des charges sociales et fiscales qui dynamiserait immédiatement les entreprises afin de créer davantage de richesses pour elles-mêmes d’abord, puis pour la masse salariale ensuite.

L’Allemagne et l’Angleterre ne sont pas réticentes à faire de la publicité et à débourser un budget conséquent destiné à la fabrication des catalogues de vente afin d’assurer les bénéfices futurs.

Il est urgent de sortir du communisme à la française pour libérer les forces vives de la nation. Le modèle social actuel à été très utile durant les trente glorieuses mais il n’a plus de raison d’être à présent. C’est un nouveau modèle social qu’il faut mettre en place au plus vite sans entrer dan un débat politique tout à fait stérile pour le business.

Bref, sans une gestion saine au centime près, même la petite épicerie va à sa perte et tôt ou tard sera acculée à la faillite. La gestion optimise tout et épargne bien des angoisses aux dirigeants qui sont les premiers commerciaux de l’entreprise.

Xavier Jaffré

xavier-jaffrc3a926

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s